Warn Ok Error 5G Reconditionne Double SIM eSIM Filters Close Call Arrows circle Phone Phone Black Sim Card Delivery Payment Card Payment Trash Accessibility Location Pin Orange Phone Orange Mail Orange Contact Trash File document Live chat Orange Shop Orange Mobile

La 5G pour mieux soigner.

La crise sanitaire a révélé qu'il n'était pas toujours possible, même dans nos pays développés, de se faire soigner à tout moment, dans des conditions optimales. Le déploiement de la 5G devrait permettre à de nouveaux services d’émerger dans le domaine médical. Explications.

Offrant une connexion fiable, ultra-rapide et une faible latence, la 5G trouve des applications très concrètes dans le domaine de la santé. À terme, cette nouvelle génération de réseau mobile doit faciliter l’accès aux soins au plus grand nombre et améliorer la prise en charge des patients. Nous vous expliquons comment.

La télémédecine encouragée

Depuis le début de la crise sanitaire, les consultations à distance, jusqu’alors pratiquement inexistantes, se sont largement développées. Au Luxembourg, l’Agence eSanté, sur demande du gouvernement, a ainsi mis sur pied la plateforme de téléconsultation eConsult dans le cadre de la pandémie. Le déploiement de la 5G, qui a d’ailleurs commencé au Grand-Duché, devrait encore démocratiser cette pratique.

Grâce à une connexion vidéo d’excellente qualité et des objets connectés permettant de mesurer la tension d’un patient ou encore de prendre son pouls, le praticien pourra, à terme, effectuer des consultations précises et établir des diagnostics à distance. Et ce, dès l’accueil d’un patient dans une ambulance par exemple. En s’appuyant sur la rapidité et la fluidité de connexion de la 5G, les secours pourront en effet, en pleine situation d’urgence, faire du streaming vidéo, transmettre en temps réel les images et les premiers examens médicaux du patient au personnel soignant et, ainsi, accélérer sa prise en charge au sein de l’hôpital.

De la chirurgie à distance

Parce qu’elle offre un débit qui assure une excellente qualité d’image et davantage de fluidité, la 5G doit aussi permettre aux opérations à distance de devenir plus courantes. On pourrait, par exemple, bénéficier au Luxembourg ou ailleurs, de l’expertise d’un chirurgien qui pratique habituellement à l’autre bout du monde. La première expérience de ce type a été menée en avril 2019 en Chine. 3.000 kilomètres séparaient le médecin du patient ! Grâce à des bras connectés, le chirurgien a pu implanter avec succès un neuro-stimulateur en 3h d’opération.

Les salles d’opération pourront également être dotées de dispositifs de streaming en live, de réalité augmentée ou de réalité virtuelle afin de former et préparer aux mieux les futurs professionnels de santé.

Un meilleur suivi à domicile

Autre perspective apportée par la 5G : le suivi à domicile des seniors, des patients qui sont atteints d’une maladie chronique ou qui viennent de subir une opération, par exemple. En installant auprès d’eux des appareils connectés, tels que des capteurs biomédicaux, des tensiomètres sans fil ou des balances connectées, il sera possible de récolter des données liées à leur état de santé, informations qui seront directement transmises aux médecins. Ceux-ci pourront alors, à distance, adapter les traitements, donner des conseils ou demander aux patients de leur rendre à nouveau visite.

Ainsi, la 5G doit permettre de passer d’une médecine curative à une médecine plus préventive. Elle offrira un meilleur maintien à domicile, notamment dans les pays et les territoires au sein desquels la fibre n’est pas largement déployée.

L'avenir de la médecine

Parallèlement, la 5G doit contribuer à rendre l’accès à la médecine plus aisé dans des régions peu connectées. Un partenariat conclu entre Helicus et Orange Belgium vise par exemple à mesurer les avantages d'une livraison automatisée et urgente de fournitures médicales par drone. Grâce au réseau 5G qui offre un pilotage très précis des drones, des prélèvements et échantillons médicaux peuvent par exemple être très rapidement récupérés dans un hôpital et transférés vers un centre d’analyses biologiques. Des fournitures peuvent aussi être envoyées dans des zones non équipées de la fibre.

Avec la 5G, le recueil des données médicales, leur transmission et leur partage entre professionnels, seront grandement facilités, et ce de manière totalement sécurisée, tout en préservant les rapports humains indissociables de la pratique de ces métiers et en améliorant le confort des patients. Associée à d’autres technologies innovantes, telles que l’intelligence artificielle, la réalité augmentée ou l’Internet des objets, la 5G contribuera, sans aucun doute, au développement de la médecine de demain.